« A reluctant heroes story »
1// WE COULD BE FREE ;; Préambule «
RSS
RSS



 
Derniers sujets
» Fermeture définitive de VIK
Lun 3 Sep - 16:08 par Invité

» Les news d'Insomnia ♥ !
Mer 15 Aoû - 5:20 par Invité

» News d'Astrophel City
Mar 7 Aoû - 22:30 par Levi Ackerman

» Atumn Alexander
Dim 5 Aoû - 22:50 par Levi Ackerman

» D.Gray-Man – L'Eveil de l'Innocence
Ven 3 Aoû - 1:18 par Levi Ackerman

» Hell Dorado
Ven 3 Aoû - 0:51 par Levi Ackerman

» Death Note RPG
Mer 1 Aoû - 11:27 par Levi Ackerman

» Absence(s) - Erwin Smith
Dim 29 Juil - 0:10 par Erwin Smith

» // MàJ n°1 terminée !
Jeu 26 Juil - 19:54 par Invité


1// WE COULD BE FREE ;; Préambule «

 :: Le rideau tombe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 17 Juil - 14:28

Page 8

Se souvenir

Il paraît que les titans viennent de quelque part. D’où ? Nous n’en savons rien pour le moment. Le saurons-nous un jour ? Ça aussi, c’est difficile d’y répondre.

Il y a un siècle de cela, les humains vivaient libres. Ils naissaient, vivaient et mourraient sans connaître le confinement. Du moins c’est ce que l’on raconte à nos enfants aujourd’hui. Sûrement un tissu de mensonges que l’on nous raconte à chaque génération depuis cent ans pour préserver une vérité enfouie profondément. Tout un chacun peut se poser des questions, la plupart de la population sont tels des moutons de Panurge, à mon grand regret. On leur dirait de sauter qu’ils le feraient sans se poser de question. Je trouve cela particulièrement triste, de priver ainsi les hommes de leur libre-arbitre.

Pourtant, c’est ce qu’il leur fallait.

Il y a un siècle de cela, aucun homme, aucune femme, aucun enfant n’aurait été capable de dire ce qu’était, ce qu’est un titan. Le mot lui-même ne devait pas être employé, ou alors c’était pour conter des légendes, des histoires aux enfants. Si seulement ils savaient ce que nous vivons aujourd’hui… Les Hommes d’autrefois ne nous auraient certainement pas cru. Ils ne nous aurait sans doute pas cru capable de survivre aussi longtemps confiné entre des murs d’une hauteur de cinquante mètres chacun. D’immenses murailles qui nous protègent contre ces créatures monstrueuses dont leur provenance reste mystérieuse.

Sois attentif, toi qui me lis actuellement.

Ceci est l’histoire des hommes, des femmes et des enfants qui ont marqué leur génération. Ceci est l’histoire des soldats qui font ou ont fait preuve de courage et de détermination. On les traite tous de fous, d’incapables, de corrompus. Seulement, ce sont les seuls qui nous protègent.Sans eux, nous ne serions rien.

La reconnaissance envers quelqu’un est difficile, mais pas impossible.
Voir la vérité en face est impossible, car l’humain est ainsi fait.
Il faut se plier aux règles.
C’est tout ce que nous pouvons faire actuellement.
En regardant l’avenir d’un œil bon ou mauvais, optimiste ou pessimiste.
La vie est cruelle, mais une fois mort c'est bien trop tard pour regretter.

Témoignage d'un homme fatigué
Σ/ S.B


avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 02/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 14:29


Partie 1



Poème



Les humains ont vu et vécu il y a bien longtemps
L’apparition soudaine des Titans.
Grands, puissants, terrifiants, fascinants, terrifiants,
Dévorants sans aucune pitié femmes, hommes et enfants.

L’Humanité prise au dépourvu,
Ils ne surent quoi faire, complètement perdus.
Ces titans privèrent les humains de leur liberté,
En plus de les avoir en partie décimés.

Alors ce qu’il resta de l’Humanité
Se hâta de se cacher
Et à cette époque furent érigés les murs,
Ces murs qui donnèrent aux humains un abri sûr.

Durant cent deux ans ils eurent la paix,
Cette paix où ils pensèrent être enfin en liberté,
Sans savoir qu’ils étaient en fait enfermés
Sans pouvoir voir l’Extérieur, sans pouvoir y retourner.

Et tandis que leur attention était au plus bas,
L’impensable se produisit.
Ils s’en mordirent tous les doigts,
Les Titans prirent de nouveau leurs vies.

En l’an 845, l’Humanité se soumit à nouveau
Perdant ainsi une partie de leur territoire,
Devant se réfugier dans l’enceinte du second Mur,
Ils n’avaient que leurs yeux pour pleurer les disparus.

Les survivants n’avaient nulle part où aller et dormaient dans la rue,
Dans des endroits très peu sûrs,
Naïfs et désemparés, il ne leur reste plus que leur volonté de croire
Que les habitants de ce Mur résoudraient tous leurs maux.

Ah ! Que les humains sont bien sots !
Que de croire en quelque chose d’aussi beau.
Mais les choses ne se passèrent pas ainsi,
Les survivants en payèrent le triste prix.

Ce que les habitants n’ont jamais su,
C’est le sort réservé aux survivants de Maria.
On leur a dit que c’était la reconquête du mur perdu…
Seulement, ce n’était pas pour cette raison-là.

Pensant que tout irait mieux,
Le peuple oublia petit à petit l’horreur.
Cependant, ils n’oublièrent pas la peur
Qu’ils ont ressenti face à « eux ».

Bout de poème, Partie 1, σ/ s.b

avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 02/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le rideau tombe-
Liens utiles
Demande de rp
Levi Ackerman (www.)
Christa Lenz (www.)
Arunja Khan (www.)
Sujets récents